Photo aléatoire

IMG_7287.JPG

Commentaires récents

Suivi

Nous sommes rentrés depuis 4044 jours.

Notre dernier accès à ce site web date d'il y a 4 années 2 semaines.

Contrecoup

2007-12-31
Voilà un mois et demi que nous n'avons plus donné de nouvelles. Non, nous ne vous oublions pas… Nous nous sentons submergés par les évènements. Dur retour à la réalité…

Ce soir à minuit, nous fêtons la nouvelle année. 2007 aura été l'année de notre tour du monde et c'est avec un pincement au cœur que nous la voyons s'en aller à tout jamais. Le voyage est bel et bien fini.

Les premiers jours suivant notre retour étaient très chouettes. Nous avons retrouvé les gens que nous aimons, les endroits que nous connaissons, la bière belge, les frites, le chocolat ;)… Nous avons été fort occupés. Nous avons aussi dû nous réhabituer à nous balader avec un GSM (téléphone cellulaire), nous rendant joignables par n'importe qui à n'importe quel moment. Un fil à la patte sans fil. Cela faisait du bien de ne pas en avoir pendant un an.

Une semaine et demie après être rentrés, pendant un petit moment libre, nous avons écrit le récit « De retour », mais n'avons pas eu le temps de le publier tout de suite. Il est resté à attendre dans un « coin » de notre ordinateur jusqu'à aujourd'hui.

En décembre, nous avons recommencé à travailler et sommes ainsi retombés malgré nous dans le train-train de la vie de tous les jours. Après un an de vacances à parcourir le monde, à découvrir une multitude de choses, un an où chaque jour est différent, quel choc ! En attendant le train ou le métro en allant ou en revenant du travail, nous sommes mêlés à la foule qui n'a pas changé et nous nous sentons étrangers. Petit à petit, nous en faisons de nouveau partie et c'est franchement déprimant.

De retour dans le métro-boulot-dodo, nous avons l'impression de ne plus avoir une minute à nous. Le weekend passe sans que nous ayons vraiment le temps de le voir.

Les gens que nous revoyons nous demandent :
— Alors, c'était comment ?
— Euh… Très chouette.
— Quel est le pays que vous avez préféré ?
— Euh… Ça dépend pour quoi… Ils sont tous différents…
— Pas trop dur le retour ?
À cette dernière question, au début nous disions plutôt « Non, ça va. », mais maintenant c'est plutôt « Quand même… ». Ce n'est pas facile de parler de notre voyage. Difficile de raconter une expérience pareille.

Quand Maïte repense au voyage, elle ne peut s'empêcher d'avoir un pincement au cœur et des larmes qui lui montent aux yeux. C'est dur de penser que c'est fini. Avant le voyage, il y avait toute la préparation, très excitante. Puis il y a eu le départ, puis le voyage lui-même. Maintenant il n'y a plus que des souvenirs. Par moments, elle a même l'impression d'avoir rêvé et de ne pas avoir réellement vécu cette magnifique aventure. Elle serait prête à repartir tout de suite. Pas pour un an, mais pour six mois, pourquoi pas…

Hugues lui, est satisfait de ce voyage et n'est pas vraiment triste en y repensant. Il est aussi plutôt content d'être rentré. En même temps, il a retrouvé son travail, qui lui plait, et ses chouettes collègues. Le plus dur pour lui a été d'affronter les fêtes et leur avalanche de cadeaux et de désirs artificiels. Après un an à parcourir le monde avec rien qu'un sac à dos, on se rend compte de ses besoins réels. Bien sûr, un peu de confort fait du bien, mais ce matérialisme inhérent aux fêtes de fin d'année a été dur à supporter pour lui. Il s'en sent très loin.

Tous les deux, nous sommes maintenant un peu déprimés. Nous avons l'impression de ne pas vraiment contrôler notre vie. Nous sommes submergés par un tas de petites choses que nous devons faire sans en avoir envie. Nous nous sentons emportés par un courant incontrôlable.

En un an, nous avons découvert tout un tas de choses. Cette année nous a semblé très longue car très chargée. En rentrant, nous nous rendons compte que chez nous, pas grand-chose n'a changé et que 2007 n'était évidemment qu'une année parmi tant d'autres.

Une lectrice de Roumanie appelée Cristina nous a écrit pour nous dire qu'elle voudrait bien traduire notre site web en anglais. C'est génial, non ? Elle a déjà traduit quelques récits, nous les mettrons bientôt en ligne. Ainsi nos amis anglophones pourront découvrir notre voyage. C'est vraiment très gentil de sa part.

Notre adresse e-mail, qui est indiquée sur la page « contact » a cessé de fonctionner pendant un petit temps. Le problème est à présent réglé.

Voilà 2007 qui se termine dans quelques heures. Pour nous, cette année aura été une année magique, forte en émotions, exceptionnelle. Nous vous souhaitons à tous une excellente année 2008. Qu'elle vous soit aussi merveilleuse que l'a été 2007 pour nous !


Eau la la ...

Fini, votre voyage ... ???

Et bien moi, je continue !

Je suis un voyageur imaginaire
qui voyage sans bagage.
Je deviens pourtant tributaire
d'un lourd trésors de sage.

(Bien que je sois un solitaire
qui ne supporte pas le partage)

signé : un solitaire en mal de bavardage


Un voyage de mille pas

Un voyage de mille pas commence par un pas. Lao Tseu.
Le retour se fait aussi en un pas, du tout au tout. Axelito.

Une autre citation ?

Ce n'est jamais vraiment le même homme qui part et qui revient. Lao Tseu.
Ca compte aussi pour la femme. Axelito.

Vous voulez un prétexte pour repartir ? Mmh, j'hésite...
Allez, on peut obtenir la nationalité tibétaine (avec passeport !)très facilement (je suis moi même citoyen du Dalaï-Lama depuis 15 jours). Après ça, vous pouvez essayer le tour du monde dans l'autre sens, ou en bateau, ou en passant par les pôles(là y a 24 itinéraires possibles)... Les possibilités ne manquent pas.

Mais en fait, partir si loin physiquement, ça entraine un voyage intérieur d'une distance égale. Outre le folklore et sans devoir répondre, qu'est-ce que vous tirez -pour vous-même- de cette expérience tant mystique que géographique ?