Photo aléatoire

IMG_8913.JPG

Commentaires récents

Suivi

Nous sommes rentrés depuis 4208 jours.

Notre dernier accès à ce site web date d'il y a 6 semaines 3 jours.

Glacier Perito Moreno

2007-10-28 – 2007-10-31
Après un très long trajet en bus vers le sud de l'Argentine, nous arrivons à El Calafate, où nous allons admirer l'impressionnant glacier Perito Moreno.

Nous arrivons vers 06:15 du matin à Comodoro Rivadavia, après un trajet d'environ quinze heures. Là, nous devons attendre deux petites heures dans la gare routière avant de continuer vers Río Gallegos. Sur le journal d'un homme à côté de nous, nous voyons que l'Argentine va élire un nouveau président aujourd'hui.

À 08:00, nous redémarrons. Onze heures et demie plus tard, nous arrivons à la gare routière de Río Gallegos. Nous y achetons deux billets de bus vers El Calafate, notre destination. Le bus démarre une heure plus tard et nous arrivons enfin à 01:00 du matin. Nous sommes partis de Bariloche trente-trois heures et demie plus tôt. Ce sera le plus long trajet de tout notre voyage.

Nous essayons de trouver un taxi pour aller jusqu'à notre auberge (qui nous a promis de payer le taxi). Il est 01:00 du matin passée. À cette heure-ci, il n'y a apparemment plus aucun taxi qui circule dans la petite ville d'El Calafate. Nous sommes morts crevés et l'auberge se trouve à un quart d'heure à pied. Nous prenons notre courage à deux mains et nos gros sacs sur les épaules et nous rendons donc à pied à l'auberge America del Sur. Une fois sur place, nous nous mettons vite au lit et sombrons dans un profond sommeil.

Le lendemain, nous nous levons avant 09:00 pour bénéficier du déjeuner inclus dans le prix du dortoir. Nous sommes crevés. Le voyage de la veille (ou plutôt des deux derniers jours) nous a épuisés. On dort plutôt mal dans un bus. Durant la journée, nous travaillons pour notre site web, réservons un tour guidé pour aller voir le glacier Perito Moreno le lendemain et achetons déjà deux billets de bus pour El Chaltén pour le surlendemain.

Le jour suivant à 08:00, un bus vient nous chercher à notre auberge. Nous passons par d'autres auberges pour prendre d'autres touristes puis nous mettons en route. Notre guide, une dame dynamique, sympa et un peu garçon manqué, nous explique plein de choses intéressantes à propos de la Patagonie, de la ville d'El Calafate et du glacier Perito Moreno. Elle parle en espagnol et en anglais en terminant pratiquement toutes ses phrases par « You know? ».

Nous arrivons vers 11:00 devant le glacier, qui se trouve à 78 km de la ville, dans le parc national Los Glaciares. Le Perito Moreno est un des 48 glaciers alimentés par le Campo de Hielo Patagónico Sur, la troisième plus grande étendue de glace continentale après l'Antarctique et le Groenland, et la troisième plus importante réserve mondiale d'eau potable. Le glacier s'étend sur 250 km2 et est long de 30 km. C'est un des plus connus car il est très facilement accessible.

Nous allons l'admirer depuis les passerelles installées sur la hauteur en face de celui-ci. La vue est très impressionnante. La face émergée du glacier fait 60 m de haut, mais l'épaisseur totale de la glace est de 170 m. Dans sa partie la plus épaisse, il atteint les 700 m d'épaisseur. Pfiou !

Pour rappel, un glacier est (un marchand de glace ;) ou, dans ce cas-ci) une rivière de glace alimentée par les chutes de neiges sur les sommets montagneux. Le glacier avance de 2 m par jour, mais comme il perd de la glace à la même vitesse, il ne bouge quasiment pas. Il n'y a que trois glaciers en Patagonie qui ne reculent pas (à cause du réchauffement climatique causé par l'homme), et il en fait partie.

La face du glacier touche le continent, formant un barrage naturel séparant le lac Argentino en deux parties. L'eau ne pouvant plus s'écouler de la partie isolée du lac, son niveau s'élève de 4 cm par jour. Nous constatons clairement la différence de niveau entre les deux parties. Il peut ainsi s'élever jusqu'à environ 30 m. La pression énorme que l'eau exerce alors sur le glacier provoque sa spectaculaire rupture, reliant à nouveau les deux parties du lac, jusqu'à ce que le glacier reforme le barrage. Ce phénomène, qui arrive en général tous les deux ans (parfois plus), se produit en général à la fin de l'été (en mars, car nous sommes dans l'hémisphère sud). La dernière rupture date de mars 2006.

De grands morceaux de glace se détachent souvent de la face du glacier, avec des craquements bruyants, assurant un spectacle permanent. Quand ils tombent dans l'eau, le son produit ressemble à une explosion. De nombreux touristes tentent de capturer l'évènement avec leur appareil photo ou leur caméra. Voici un bel exemple sur YouTube.

Nous admirons le glacier pendant une heure depuis plusieurs points de vue que nous offrent les différentes passerelles. Il fait gris mais cela n'empêche pas du tout de bien le voir.

Ensuite, nous allons faire une promenade avec notre groupe le long du lac. Nous descendons lentement depuis la hauteur des passerelles jusqu'au niveau de l'eau, nous donnant d'autres points de vue sur le glacier. De gros blocs de glace bleutée, détachés du glacier, flottent à la surface de l'eau.

Après la promenade, nous reprenons le bus et arrivons à l'auberge vers 17:00. Dans un journal, nous voyons que l'Argentine a élu sa première présidente : Cristina Kirchner. Il y a un nouvel occupant dans notre dortoir, un Allemand. Le soir, nous essayons de nous endormir, mais il ronfle à en faire trembler les murs. Grrr !

Le lendemain, nous nous réveillons à 06:00, déjeunons et marchons un quart d'heure avec nos gros sacs jusqu'à la gare routière. Notre bus démarre un peu avant 08:00 vers notre prochaine destination : El Chaltén.