Photo aléatoire

IMG_0811.JPG

Commentaires récents

Suivi

Nous sommes rentrés depuis 5494 jours.

Notre dernier accès à ce site web date d'il y a 3 années 33 semaines.

Machu Picchu

2007-08-23
Nous nous levons aux petites heures du matin pour découvrir le fameux site du Machu Picchu au lever du soleil. Malgré notre manque de forme, nous y grimpons à pied et tombons sous le charme de la cité légendaire des Incas.

Notre réveil sonne à 04:00 du matin. Nous avons rendez-vous à l'entrée du site du Machu Picchu à 06:20 pour une visite guidée. Pour y arriver, nous pouvons soit prendre le bus, soit gravir à pied le sentier qui y amène. Nous avons choisi la deuxième possibilité.

Nous quittons donc l'hôtel un peu avant 05:00 et nous mettons en route dans les rues désertes d'Aguas Calientes. Une fois sortis du village, nous nous enfonçons dans la nuit noire à la lueur de notre lampe de poche.

Nous croisons quelques autres petits groupes de courageux qui ont vite fait de nous dépasser. Nous sommes loin d'être au meilleur de notre forme : Maïte qui était malade la veille, n'est pas encore vraiment rétablie et les nachos que Hugues a eus comme souper la veille ont un peu dérangé son estomac. De plus, nous n'avons rien pu manger avant de partir.

Le chemin aux grandes marches de pierre monte très fort. Au fur et à mesure que nous avançons, le jour se lève petit à petit. Finalement, après environ une heure et demie de marche, nous arrivons à bout de forces devant l'entrée du site, pile à l'heure pour le rendez-vous.

Nous franchissons l'entrée et quelques minutes plus tard, nous découvrons une vue d'ensemble de la cité qui semble encore endormie, le soleil n'ayant pas encore fait son apparition. C'est impressionnant.

Nous retrouvons ensuite notre guide qui commence la visite alors que le soleil se lève. Il nous explique que Machu Picchu (prononcer « Matchou Piktchou », notez le son « k ») est le nom de la montagne à côté du site. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce n'est pas celle qu'on voit sur la photo habituelle, qui s'appelle elle Huayna Picchu, mais celle qui se trouve du côté opposé. « Picchu » signifie « montagne » en quechua, la langue des Incas. Des lamas vivent dans ce lieu et y « travaillent » (ils tondent la pelouse).

Le soleil qui baigne progressivement le site de ses rayons assure un beau spectacle. Nous sommes récompensés de nos efforts pour y accéder.

L'époque glorieuse du puissant et très développé empire inca n'a duré qu'à peine un siècle, de 1438 à 1533. Appelé « Tawantinsuyu », il s'étendait sur le territoire actuel du Pérou, de l'Équateur, d'une grande partie de la Bolivie, ainsi que d'une partie du Chili et de l'Argentine.

Le site du Machu Picchu n'a été découvert qu'en 1911 par l'historien états-unien Hiram Bingham. La fonction exacte de la cité est toujours affaire de spéculations. Pour certains, il se serait agi d'une sorte de monastère habité par des prêtres. Pour d'autres, cela aurait été un palais de campagne.

La visite s'achève après environ deux heures et demie. Nous avons trouvé le guide beaucoup moins dynamique et intéressant que celui que nous avons eu pour visiter la vallée sacrée des Incas. Dommage.

Après la visite, nous nous installons pendant quelques moments au soleil dans l'herbe d'une terrasse de la zone de culture en admirant le fabuleux site.

Nous nous baladons ensuite à deux dans le site. Nous nous perdons un peu dans le labyrinthe des bâtiments et nous retrouvons plusieurs fois dans des culs-de-sacs.

Avant de partir, nous allons voir la tombe de l'Inca. Nous sommes surpris par l'arrangement déjanté des pierres. Il nous fait penser à une œuvre surréaliste digne de Salvador Dalí ou d'Antoni Gaudí.

Vers 10:45, après plus de quatre heures de visite, nous jetons un dernier regard à cette fameuse cité. C'est le cœur un peu serré que nous la quittons. En franchissant la sortie, nous remarquons qu'il y a beaucoup plus de monde qu'à notre arrivée. Nous avons bien fait de venir si tôt.

Nous entamons la descente vers le petit village artificiel d'Aguas Calientes. Contrairement au matin, le soleil est maintenant bien levé et tape fort. Heureusement que la végétation nous assure un peu d'ombre.

Arrivés en bas du chemin, nous entamons le faux plat traitre menant au village. Nous sommes à bout de forces. Nous nous sommes rarement sentis aussi épuisés. Nous mourons de faim. En arrivant la veille, nous avons repéré un restaurant végétarien près de notre hôtel. Il se trouve tout en haut de la rue en forte pente qui traverse le village.

Quand nous nous installons enfin à la table du restaurant, nous avons l'impression d'avoir épuisé les dernières réserves de notre corps. Nous sommes crevés, affamés et assoiffés.

Après avoir diné, nous nous trainons jusqu'à notre hôtel où nous faisons une sieste de deux heures et demie. Nous nous levons seulement pour aller souper avant d'aller nous coucher vers 19:30. Nous devons de nouveau nous lever aux petites heures du matin le lendemain.

Le site du Machu Picchu est le genre d'endroits dont on entend parler depuis qu'on est tout petit. Quelle chance d'avoir pu le voir en vrai et le visiter. Par contre, nous aurions bien aimé être un peu plus en forme. Malgré cela, cette visite restera un des moments inoubliables de notre voyage.


Venez soutenir le " moine Ho " ...

... éleveur d'oiseaux et
solidaire de l'actualité birmane.
RENDEZ-VOUS à Bruxelles, place de la LIBERTÉ
ce samedi entre 12H et 13H.
Venez nombreux, s'il vous plaiiiiiiiit.
signé : chakra (le chat spirituel)

LÀ OÙ IL Y A DE LA VOLONTÉ,
IL Y A UN CHEMIN. (Nietsche)