Photo aléatoire

IMG_9051.JPG

Commentaires récents

Suivi

Nous sommes rentrés depuis 5494 jours.

Notre dernier accès à ce site web date d'il y a 3 années 33 semaines.

Cuzco

2007-08-18 – 2007-08-21
Nous découvrons la charmante Cuzco, la majestueuse ancienne capitale inca. Nous y passons quelques jours, le temps de trouver une formule de voyage pour aller voir le Machu Picchu.

Nous arrivons à Cuzco vers 04:45 du matin. Le chauffeur de bus est allé un peu trop vite, nous sommes 45 minutes plus tôt que prévu. Nous avons réservé une chambre dans un hôtel appelé « Marlon's House », tenu par Marlon, qui fait partie de la même famille que les propriétaires de l'hôtel dans lequel nous étions à Arequipa. On doit venir nous chercher à la gare routière.

Jesús arrive comme prévu à 05:30 et nous emmène en taxi à l'hôtel. Nous sommes crevés. Nous nous mettons donc au lit et dormons jusqu'à 10:30.

À midi, nous dinons dans un restaurant végétarien appelé Govinda et tenu par des membres de l'Hare Krishna. Tout au long du repas, nous entendons des chansons d'un peu tous les genres, mais dont les seules paroles sont « Hare Krishna ». En tout cas, le repas est bon et copieux.

Nous partons ensuite à la recherche d'un autre hôtel dans les alentours de la place San Blas, dans l'espoir d'en trouver un moins cher que celui que nous avons réservé (50 soles, environ €12,50 pour une chambre double avec salle de bain privée). Nous devons vite déchanter, la plupart sont au moins deux fois plus chers.

Cuzco, ou plutôt Qosq'o en Quechua, la langue des Incas, toujours parlée par leurs descendants, signifie « le nombril du monde ». Perchée à 3326 m d'altitude, c'était la ville la plus importante de l'empire inca et c'est actuellement la ville continuellement habitée depuis le plus longtemps des Amériques.

Contrairement aux autres villes que nous avons visitées au Pérou et qui ont été construites après la colonisation, ici les rues ne forment pas un quadrillage précis. Il y a de jolies petites ruelles, des escaliers,… De plus, il y a des niveaux forts différents d'un point à l'autre de la ville et les rues sont parfois en forte pente.

Le soir, alors que nous retournons vers notre hôtel, nous passons par la place Regocijo, près de la Plaza de Armas. Il y a beaucoup de gens. Un orchestre joue de la musique qui sort fortement amplifiée de haut-parleurs. Des personnes sont en train de trier et emballer des vêtements et il y a plusieurs centaines de bouteilles d'eau rassemblées en deux longues rangées. Une affiche près de l'orchestre explique que le peuple de Cuzco veut venir en aide à ses frères sinistrés de Pisco et d'Ica, les villes dévastées par le terrible tremblement de terre du 2007-08-15, il y a trois jours.

Nous nous approchons et demandons à une dame comment nous pouvons aider. Elle nous explique que ce dont ils ont le plus besoin, ce sont des bouteilles d'eau. Nous pouvons aller en acheter dans un magasin et les leur apporter ou faire un don qui servira à en acheter, ce que nous faisons. Il y a beaucoup d'autres personnes apportant des vêtements ou de l'eau. C'est chouette la solidarité.

Le lendemain, quand nous allons déjeuner au restaurant Govinda qui se trouve près de la Plaza de Armas, nous voyons que celle-ci est pleine de monde et entendons de la musique jouée par des orchestres. Il s'agit d'une fête en l'honneur des anciennes promotions d'une grande école de Cuzco.

Après avoir déjeuné, nous traversons la place et voyons un cortège de plusieurs groupes d'enfants en habits colorés dansant au son de musiciens qui les accompagnent.

À Cuzco, il y a des tas de magasins et d'échoppes vendant toutes sortes d'objets d'artisanat et de vêtements colorés. Nous en avons déjà visité quelques-uns. Hugues est intéressé par les chapeaux en feutre. Il en essaie plusieurs mais ils sont presque tous trop petits. Qui a dit qu'il avait la grosse tête ;) ? Finalement, dans un autre magasin, nous en trouvons un à sa taille et à son gout.

L'après-midi, nous allons boire un verre et manger un bout dans un petit restaurant. Pour payer les 9 soles (environ €2,25) de l'addition, nous n'avons malheureusement qu'un billet de 100 (environ €25), reçu au distributeur. Pour les Péruviens, cela représente beaucoup d'argent et le gérant n'a pas de quoi nous rendre la monnaie. Souvent, les établissements n'ont pas un fond de caisse important et quand ils n'ont pas la monnaie, le personnel part échanger le billet dans un commerce voisin ou à la banque. Mais nous sommes dimanche, et la monnaie est une denrée rare ce jour-là. Le gérant n'a pas d'autre choix que de nous laisser partir sans payer.

Nous sommes très gênés et sommes bien décidés à revenir payer plus tard, dès que nous aurons pu échanger notre billet. Nous essayons plusieurs commerces, mais aucun ne veut céder sa monnaie. C'est seulement en soupant au restaurant Govinda que nous parvenons à « casser » notre billet. Nous retournons au café pour régler la note. Le gérant est surpris de nous revoir. Il nous dit qu'il nous avait offert les consommations et que nous ne devions pas revenir, mais nous insistons. Finalement, il accepte et nous remercie. Nous nous sentons mieux.

Nous passons souvent par la Plaza de Armas. Elle est jolie et très grande. Il y a une fontaine en son centre et elle est entourée d'arcades coloniales ainsi que d'une cathédrale et d'une église. Il y a souvent du monde assis sur des bancs ou sur les marches autour de la fontaine. De grands drapeaux y flottent : celui de Cuzco aux couleurs de l'arc-en-ciel et le drapeau péruvien rouge et blanc.

Le drapeau de la ville a été choisi dans les années 1970 et représente arco iris, l'arc-en-ciel qui était une divinité pour les Incas. Le problème, c'est qu'il ressemble à s'y méprendre au drapeau international des gays, tellement que les autorités pensent à choisir un autre drapeau pour la ville pour éviter toute confusion.

Le lendemain, nous réservons un tour de trois jours pour le surlendemain à l'agence de voyage de notre hôtel, pour visiter la vallée sacrée des Incas et le Machu Picchu. Rien que le billet de train jusqu'au village près du Machu Picchu ($47) et l'entrée au site (120,50 soles, environ $38) coutent déjà plus de $85 par personne. En y ajoutant deux nuits en hôtel dans le village, les guides, le bus du tour dans la vallée sacrée et la commission de l'agence de voyage, nous arrivons à $145 (environ €105) par personne ! C'est cher ; espérons que cela en vaudra la peine.

Les Incas sont réputés pour leurs murs colossaux faits de très grosses pierres taillées toutes différemment et s'emboitant à la perfection, sans mortier. À Cuzco, plusieurs de ces murs sont encore visibles, notamment dans une ruelle près de la Plaza de Armas appelée Hatunrumiyoc. Ils sont vraiment beaux et impressionnants et sont presque intacts, près de 500 ans après leur construction. Quel travail de précision !

Le lendemain, nous faisons quelques provisions pour notre excursion et payons pour celle-ci (ouch !).


Rencontre avec Jésus ... a Cuzco

Quels sont les 3 faits qui prouvent que Jesus était juif ???
1/ Il a habité jusqu'à 30 ans avec sa mère.
2/ Il était persuadé que sa mère était vierge.
3/ Sa mère le prenait pour Dieu.
signé: un poupous désolé s'il a vexé quelqu'un :(