Photo aléatoire

IMG_7545.JPG

Commentaires récents

Suivi

Nous sommes rentrés depuis 5495 jours.

Notre dernier accès à ce site web date d'il y a 3 années 33 semaines.

Lima-ces

2007-07-25
Journée peu productive à Lima en attendant de prendre le bus le plus luxueux de notre vie vers Huaraz.

Nous nous levons juste à temps pour bénéficier du déjeuner inclus à l'hôtel. En déjeunant, nous discutons avec un couple de jeunes Néerlandais arrivés la veille au Pérou et en vacances pour deux mois dans ce pays et en Bolivie.

Après avoir fait nos sacs et quitté la chambre, nous essayons de réserver une chambre à Huaraz en téléphonant depuis la réception de notre hôtel. Impossible de joindre le moindre hôtel. Tous les numéros semblent non attribués. Même avec l'aide du réceptionniste (et du service des renseignements), rien n'y fait. Nous décidons donc de ne pas réserver de chambre et d'en chercher une une fois sur place. Plus tard, en allant sur internet, nous apprenons que le premier chiffre de tous les numéros de Huaraz a changé.

Nous retournons ensuite à notre restaurant végétarien habituel. Contrairement aux fois précédentes où nous nous y retrouvions toujours au milieu de l'après-midi, cette fois-ci nous y sommes à une heure raisonnable pour diner. Le restaurant est plein. Nous sommes contents de voir qu'un restaurant végétarien attire tant de clientèle. Nous qui pensions que le végétarisme n'avait aucun succès auprès des Péruviens, nous constatons avec plaisir que nous avions tort : nous sommes les seuls touristes.

De retour à l'hôtel, pour tuer le temps en attendant d'aller prendre le bus pour Huaraz qui ne part qu'à 22:30, nous faisons une partie de billard gratuite dans la « salle de jeu ». Ensuite nous écrivons un récit pour notre site web et allons le publier.

À 21:30, nous prenons un taxi qui nous amène à la gare routière de Cruz del Sur. Nous donnons nos bagages puis attendons de pouvoir embarquer. Nous n'avons jamais vu un bus aussi confortable de notre vie. Les sièges sont bien rembourrés, larges, et le dossier s'incline très bas, sans pour autant écraser le passager qui se trouve derrière. Il y a même un support rembourré pour les jambes. En fait, c'est aussi confortable que dans le train des Andes.

Nous démarrons un peu après 22:30. Pendant qu'un film est diffusé, nous recevons un petit souper, puis un café. Il est censé y avoir une connexion à internet Wi-Fi (sans fil) dans le bus. C'est seulement vingt minutes après le départ qu'elle commence à fonctionner, mais seulement pendant cinq minutes. Enfin, tant pis, de toute façon il vaut mieux essayer de dormir.