Photo aléatoire

IMG_4372.JPG

Commentaires récents

Suivi

Nous sommes rentrés depuis 4618 jours.

Notre dernier accès à ce site web date d'il y a 1 année 12 semaines.

De Waitomo Caves au parc national de Tongariro

2007-06-22
Réveil un peu brutal pour ce deuxième jour sur la route. Hugues se sent déjà plus à l'aise au volant et nous arrivons sans encombre à notre étape suivante.

Nous sommes à moitié réveillés quand un homme vient frapper à la fenêtre de notre camionnette. Il nous salue. Il vérifiait seulement si le véhicule n'était pas abandonné. Il s'en va. Nous regardons l'heure : 10:30. Déjà !

Nous nous levons et retransformons la camionnette en « mode jour ». Il a plu toute la nuit par intermittence. Cela nous a réveillé à plusieurs reprises car la pluie qui tombe sur le toit métallique fait beaucoup de bruit. Nous découvrons le paysage qui nous entoure : des champs et des bois. Il fait encore gris et pluvieux.

Nous déjeunons et nous mettons en route vers le parking près de l'entrée des Waitomo Caves, devant lequel nous sommes passés en arrivant la veille. La plus connue abrite une multitude de vers luisants qui tapissent le plafond comme un ciel étoilé. Nous allons nous renseigner sur les prix : NZ$33 (environ €20) par personne. Nous trouvons cela trop cher pour notre budget. Tant pis, nous décidons de continuer notre route.

Notre prochaine étape est le parc national de Tongariro. Nous avons à peu près 120 km à parcourir pour y arriver. Le temps est comparable à celui de la veille : des averses par intermittence. Nous voyons beaucoup de moutons. Les Australiens taquinent d'ailleurs souvent les Néo-Zélandais en leur disant qu'il y a plus de moutons que d'habitants dans le pays.

Pas de problème du côté de la conduite. Hugues a bien compris de quel côté de la route il faut rouler. D'après lui, le plus difficile n'est pas de devoir rouler à gauche, mais bien d'avoir le volant à droite car on a tendance alors à rouler trop à gauche (au risque d'écraser quelques piétons). De temps en temps, il met les essuie-glaces au lieu des clignotants, mais cela arrive de moins en moins souvent.

Nous arrivons à notre destination, Whakapapa Village, dans le parc national de Tongariro, vers 15:15. Nous nous dirigeons vers le centre d'information. La randonnée d'un jour que nous avons l'intention de faire, et qui est considérée comme la plus belle de Nouvelle-Zélande, est impraticable en cette période de l'année, à moins d'avoir un entrainement d'alpiniste et tout le matériel nécessaire. Nous demandons donc des renseignements sur d'autres randonnées d'un jour.

La région est connue pour avoir un climat très changeant. D'ailleurs, pendant que nous sommes dans le centre d'information, il se met à neiger. Nous décidons de faire la randonnée du lac Tama supérieur le lendemain.

Nous partons ensuite à la recherche d'un endroit où loger. La dame du centre d'information nous a signalé qu'il n'était pas tout à fait permis de loger hors des campings dans le parc. Nous quittons donc le parc et faisons plusieurs kilomètres avant de trouver une petite route à l'écart dans la forêt. Nous nous installons et préparons le souper : spirellis sauce tomate et fromage rapé. C'est simple, mais c'est bon.

Après, nous profitons du confort de notre petit habitacle et tapons ce récit. Depuis que nous sommes arrivés en Nouvelle-Zélande, nous écrivons chaque soir le récit de la journée. En plus, nous continuons à écrire les récits en retard (nous devons encore parler de notre séjour à Koh Tao et presque entièrement de celui en Australie) au fur et à mesure. Espérons que grâce à cela nous rattraperons notre retard (de près de deux mois) assez rapidement.