Photo aléatoire

IMG_6300.JPG

Commentaires récents

Suivi

Nous sommes rentrés depuis 5088 jours.

Notre dernier accès à ce site web date d'il y a 2 années 27 semaines.

En route vers la Nouvelle-Zélande

|

2007-06-18
Nous quittons Sydney et l'Australie pour nous envoler vers Auckland, en Nouvelle-Zélande. Première mission : arriver à temps à l'aéroport. Ce n'est pas gagné !

Nous nous levons vers 08:00 et descendons déjeuner. Ensuite nous sortons toutes nos affaires du dortoir et faisons nos sacs dans le couloir pour ne pas réveiller les personnes qui dorment encore. D'ailleurs, dans ce dortoir nous avons été étonnés de voir des gens dormir à toute heure du jour et de la nuit.

Nos sacs faits, nous quittons l'auberge et allons attendre la navette pour l'aéroport au coin de la rue. Elle arrive vers 09:50 après vingt minutes d'attente. Le chauffeur nous demande à quelle heure est notre vol. Quand nous lui répondons qu'il est à 11:35, il sursaute et nous dit que pour un vol international, il faut être à l'aéroport deux heures à l'avance. Il nous dit que ce n'est pas sa navette que nous devrions prendre et s'empresse d'appeler un collègue qui arrive avec une autre camionette quelques instants plus tard. Nous ne comprenons pas vraiment la situation mais grimpons vite dans l'autre navette.

Le conducteur nous demande aussi les détails de notre vol et nous engueule presque en nous disant, comme son collègue, qu'il faut être là deux heures à l'avance pour un vol international et que nous serons en retard. Nous pensions que c'était une heure et avons même prévu une demi-heure de plus pour être surs. La perspective de rater notre avion ne nous enchante pas du tout.

Pour ne rien arranger à la situation, la navette doit encore aller chercher des passagers à plusieurs auberges. Chaque arrêt nous parait interminable. Les gens montent à leur aise, le chauffeur prend bien le temps de contrôler les billets,… De plus, nous sommes arrêtés par tous les feux rouges de la ville qui semblent durer plusieurs minutes chacun. Dans notre siège, nous nous sentons complètement impuissants. Nous ne pouvons rien faire à part attendre et sentir le stress monter.

Nous arrivons finalement à l'aéroport à 10:30. Nous courons au comptoir de check-in. Il n'y a personne qui attend mais heureusement l'hôtesse au comptoir est toujours là. Apparemment, il est toujours temps d'enregistrer des bagages et nous recevons nos cartes d'embarquement. Ouf !

Passé le détecteur de métaux, nous courons vers la porte d'embarquement 24. Il n'y a personne et rien n'est indiqué à propos de notre vol. En retournant vers le centre de l'aéroport, nous remarquons qu'il y a eu un changement et que notre avion se trouve maintenant à la porte 35. Bien que nous commencions à croire que cela n'allait pas arriver, nous embarquons finalement dans l'avion et partons à l'heure.

En Nouvelle-Zélande, il y a un décalage de deux heures par rapport à l'Australie. Nous arrivons à Auckland vers 16:30 après un peu moins de trois heures de vol. Le soir tombe quand nous prenons une navette vers la ville. Nous arrivons à notre auberge et nous installons dans un des lits superposés du dortoir avant de partir à la recherche d'un supermarché pour faire les courses pour le souper.

Nous voilà en Nouvelle-Zélande, le pays des kiwis ! Outre le fruit et l'animal, le terme « kiwi » désigne également les Néo-Zélandais, et est quasiment devenu leur surnom « officiel ». À première vue, ce pays nous fait fort penser à l'Australie. Nous allons rester dans la ville pendant deux jours. Nous ne savons pas encore ce que nous allons faire après, mais nous avons hâte de découvrir les paysages que nous offre ce pays.