Photo aléatoire

IMG_6295.JPG

Commentaires récents

Suivi

Nous sommes rentrés depuis 4044 jours.

Notre dernier accès à ce site web date d'il y a 4 années 2 semaines.

Jama Masjid

2006-12-18
Une nouvelle journée commence. Nous allons visiter la grande mosquée Jama Masjid.

Pas de soupe gluante au déjeuner cette fois-ci, nous prenons une crêpe au chocolat chacun et essayons l'omelette aux tomates, pas mal du tout. Le ventre rempli, nous allons faire le plein de billets au distributeur du coin. C'est rassurant, un flic (uniforme typique avec beret rouge et fusil à l'épaule) surveille les opérations.

En rentrant, nous croisons un étalage de fruits et nous laissons tenter par des oranges et des kiwis. Assez chers, ce ne sont peut-être pas des fruits d'ici ou alors nous avons payé le prix touriste avec le sourire. Tant pis, ça fait plaisir d'avoir quelques fruits frais à déguster car ici, à part les bananes, nous n'en n'avons pas encore eu.

Nous rentrons à l'auberge et décidons de nos plans de la journée. Quand nous sommes allés voir le Red Fort, nous avons aperçu sur la route la gigantesque mosquée Jama Masjid. De plus, elle se trouve dans la liste des lieux à ne pas manquer à Delhi dans Lonely Planet. Comme il faut une tenue correcte, Hugues abandonne sa veste chamarée pour une chemise plus discrète. Maïte se couvre déjà la tête. Nous voilà prêts à partir.

Le conducteur d'auto-rickshaw est plutôt antipathique, chante très fort avec une voix aigüe de canard enrhumé et roule comme un fou en se faufilant à travers les embouteillages, comme s'il était invincible. À un moment, il a même tiré de sa main un rickshaw (conducteur qui pédale, contrairement à l'auto-rickshaw qui est motorisé) en arrière pour passer devant lui. Trajet plutôt désagréable et stressant donc. Nous sommes contents d'arriver.

L'impressionnante mosquée rouge se dresse devant nous à une centaine de mètres. Le chemin qui y mène est plein de monde et de marchands vendant toutes sortes de choses. Après s'être faufilé à travers la foule, nous montons les marches jusqu'à l'entrée et enlevons nos chaussures. À ce moment-là, un homme nous explique que c'est l'heure de la prière et que l'entrée est interdite aux non-musulmans pendant ce temps-là. Nous patientons donc une demi-heure sur les marches sous les regards insistants et gênants de la foule nous entourant. Nous nous dirigeons ensuite vers un couple d'Allemands qui attend comme nous et discutons brièvement avec eux pour oublier les regards environnants.

Le temps écoulé, nous pénétrons dans l'enceinte et arrivons dans une énorme cour pouvant accueilir jusqu'à 25 000 personnes. Là, il doit y en avoir une centaine et au moins deux fois plus de pigeons (nous parlons bien des oiseaux, pas des touristes ;)). La mosquée, construite entre 1644 et 1658 par Shah Jahan (bâtisseur du Red Fort et du Taj Mahal), est la plus grande du pays.

En repartant, un petit garçon d'environ 5 ans, nous suit partout en fumant ! Un conducteur de rickshaw (version vélo donc) nous propose de nous ramener et nous acceptons. Le petit garçon continue à nous suivre et se pend même du bout des bras à l'arrière du rickshaw ! C'est seulement après avoir réussi à le faire remarquer au conducteur que l'enfant lâche prise.

Nous sommes tombés sur le rickshaw le plus lent du monde. Le véhicule n'a pas l'air très récent et le pédalier semble très dur. D'autres rickshaws avec quatre personnes à bord nous dépassent sans problème. Dans un rickshaw, contrairement à un auto-rickshaw, les passagers sont surélevés et complètement exposés à la vue. Les bus que nous croisons sont autant de paires d'yeux rivés sur nous. La lenteur n'arrange évidemment rien à la situation :).

Le conducteur nous dépose de l'autre côté de la gare. Étant donné la difficulté du travail et la sympathie du conducteur, nous lui laissons un très large pourboire. Nous devons maintenant traverser la gare pour arriver à l'auberge.

La gare de New Delhi est très grande et bondée. Nous croisons beaucoup de monde. Les voyageurs sillonnent entre les mendiants, les malades et les gens endormis. Nous pensons déjà au moment où nous viendrons prendre le train ici tôt le matin dans quelques jours. Pas très rassurant.

Un gentil policier nous indique la sortie et nous arrivons enfin dans notre Main Bazaar. Une fois dans notre chambre, nous avons besoin d'un peu de temps pour nous remettre de cette expédition et allons souper.

Après le souper, nous décompressons dans notre chambre avec une bière et quelques chips en découvrant les chaines de TV indiennes.

Pfiou !


les fruits

Après le repas entre collègues, quelques renseignements pris via le net:"il y a une abondance de fruits en Inde: fruits tropicaux comme les mangues, les ananas, les bananes, les grenades et les melons, et fruits des régions tempérées commes les abricots, les pommes et les fraises. Il faut absolument goûter ces fruits inhabituels, le chiku qui ressemble à un kiwi mais qui a le goût de la poire, le jackfruit de la taille d'un melon, la peau est verte et la pulpe est caoutchouteuse et de couleur jaune. Après le repas, on mâche le Paan, une graine d'anis ou de cardamome recouverte d'une feuille de bétel. Cela forme une substance digestive, dont la valeur médicinale est inconstestable. Attention, cela peut créer une dépendance, il s'agit donc de ne pas en prendre trop souvent!"
Les crêpes au sirop sont appelès des "jalebi".

On apprend beaucoup de choses en vous lisant et de plus on s'instruit. Merci de nous faire vivre vos visites et états d'âme.
Bonne poursuite et bisous


hello!

Quel plaisir de pouvoir te lire, tu nous fait rêver!
Aujourd'hui nous avons déballé nos cadeaux de Noël ici au bureau,nous avions du tirer au sort et choisir chacun un petit cadeau pour la personne désignée.Nous avons également apporter chacune un petit plat préparer et du vin.... et nous avons dégusté cela pendant notre heure du midi!
Voilà, moi c'est mon dernier jour de travail, je suis en congé jusqu'au 5 janvier
Si je n'ai plus l'occasion de venir te voir d'ici là , je t'envoie dejà mes meilleurs voeux pour cette année 2007.

A très bientôt dans tes aventures...
Bisous Kristel