Photo aléatoire

IMG_2792.JPG

Commentaires récents

Suivi

Nous sommes rentrés depuis 4300 jours.

Notre dernier accès à ce site web date d'il y a 19 semaines 4 jours.

En route vers Varanasi

2007-01-04 – 2007-01-05
Premier voyage en train à couchettes. Nous dormons parmi les Indiens sur le chemin de notre prochaine et dernière étape en Inde.

Le train qui nous amène à Varanasi quitte la petite gare d'Agra-Idgah à 20:53. Nous n'avons que deux minutes pour embarquer. Les trains indiens sont souvent composés d'un très grand nombre de wagons. Pour être surs de ne pas le voir partir sans nous, nous entrons dans le premier wagon qui se présente et en traversons quatre avant d'arriver dans le nôtre.

Nous ne sommes pas les seuls touristes à prendre ce train. Il doit bien y avoir une centaine de Coréens. Ils voyagent tous ensemble, peut-être dans le cadre d'un voyage scolaire ? Il n'y a pas photo, les Coréens sont clairement les touristes que nous croisons le plus en Inde. Il y en a vraiment partout !

Le voyage devrait durer en tout 12h30. Nous avons réservé en classe « sleeper ». C'est la classe la moins chère avec des couchettes. Il n'y a pas de compartiment fermé ni d'air conditionné. Le wagon est divisé en compartiments ouverts qui communiquent avec le couloir central. Chacun d'entre eux est composé de deux fois trois couchettes superposées les unes en face des autres. Nous avons les deux du dessus et sommes donc l'un en face de l'autre.

Nous trouvons facilement nos places et nous installons rapidement pour dormir. Il n'y a pas beaucoup de place, d'autant moins que nous préférons dormir avec nos gros sacs à nos côtés. Nous les attachons avec un cadenas et les utilisons comme « repose-jambes ». Notre petit sac à dos, quant à lui, nous sert d'oreiller. Nous voilà fin prêts à dormir. Enfin, pas tout à fait…

Chaque compartiment est séparé du suivant par une très fine cloison ouverte au-dessus. Il y a deux vieux monsieurs installés à la même hauteur que nous dans le compartiment juste à côté de Maïte. L'un d'entre eux la fixe avec un grand sourire en allant bien profondément dans son nez. L'autre, qui se trouve juste à côté d'elle, pète comme ce n'est pas permis. Durant la nuit, il combine pets et ronflements. La cloison est tellement fine qu'elle a l'impression de dormir dans le même lit que lui. Heureusement, elle arrive à vite s'endormir et ne l'entend presque plus.

Le jour se lève. Il fait très froid. Nous roulons avec les portes du train grandes ouvertes ! Ils sont fous ces Indiens ! Nous avons plus ou moins bien dormi. Le train s'est arrêté très souvent et parfois longtemps. Nous arriverons à Varanasi avec trois heures de retard et apparemment c'est normal.

Comme promis (voir l'article sur Agra), nous sommes attendus par un conducteur d'auto-rickshaw. Il est sur le quai et brandit une feuille sur laquelle est écrit « Mister David ». Nous le suivons et il nous conduit jusqu'à l'auberge. En principe, la course devait être gratuite mais n'oublions pas que nous sommes en Inde. Une fois de plus, il y a de l'arnaque dans l'air. Apparemment, nous aurions mal compris, il nous demande 70 roupies. Nous contestons, mais en vain.


Pauvre Maïte!

Eh ben ma pauvre!
Je comprends même pas comment, par une chance inouïe, tu as réussi à trouver le sommeil à côté de cet horrible bonhomme!
Hugues, en bon gentelman, aurait pu prendre ta place ;) hum?