Photo aléatoire

IMG_3375.JPG

Commentaires récents

Suivi

Nous sommes rentrés depuis 4202 jours.

Notre dernier accès à ce site web date d'il y a 5 semaines 5 jours.

Pushkar, here we are !

2006-12-21 – 2006-12-22
Nous avons quitté Delhi et pris le train pour Pushkar. C'est presque un petit coin de paradis.

Retour à notre dernière soirée à Delhi. Nos sacs faits, nous allons offrir la BD de Tintin à Ali. Il ne connait pas Tintin mais ça lui fait vraiment plaisir de recevoir un cadeau.

Nous allons souper une dernière fois au Sonu Chat House, chez notre petit serveur Népalais. Nous y mangeons à six, avec Dave, Jessica et le couple d'Allemands que nous avons rencontrés ce matin, Silke et Jens. Nous passons une bonne soirée puis leur disons au revoir et bon voyage.

Maintenant, au lit ! Le réveil est mis sur 04:45.

Titititit, titititit, fait le réveil. Encore à moitié endormis, nous nous levons difficilement. Nous rangeons les dernières affaires dans nos sacs et quittons définitivement l'auberge.

Il est 05:30, il fait sombre et le Main Bazaar est quasiment désert. Ça fait bizarre. Après cinq minutes de marche, nous arrivons à la gare de New Delhi et c'est sans peine que nous trouvons notre train et nos places à l'intérieur.

Le Shatabdi Express est très confortable. Nous sommes contents d'être en train, parce qu'il y a un brouillard à couper au couteau et nous ne nous sentirions sûrement pas très à l'aise dans un bus…

Durant le trajet, on nous apporte le journal, puis du thé, puis un déjeuner (avec du thé aussi), puis un peu plus tard encore du thé. Décidément, ces Anglais ont laissé des marques (et des envies de faire pipi).

Nous arrivons à Ajmer après sept heures et demie d'un trajet très confortable et sans encombre. Pour notre premier trajet en train indien, nous avons eu de la chance, ce ne sera sûrement pas toujours comme ça.

Dans le train, nous avons rencontré des Français qui sont déjà allés plusieurs fois à Pushkar. Ils nous conseillent de prendre un taxi d'Ajmer à Pushkar plutôt que le bus car ce n'est pas très cher et beaucoup plus rapide. C'est ce que nous faisons.

Il fait superbe. Ajmer, au Rajasthan, est une sympathique petite ville. En la quittant en taxi, nous croisons des femmes habillées de saris aux couleurs chatoyantes et un grand nombre de vaches, que le chauffeur doit habilement éviter. Le chemin sillonne dans un paysage montagneux. Nous croisons beaucoup de singes et aperçevons quelques sangliers et quelques dromadaires.

Pour entrer dans Pushkar, nous devons payer une taxe touristique (15 roupies, c'est-à-dire environ €0,25). Bizarre… S'agit-il encore d'une arnaque ? Nous ne le saurons sans doute jamais. Le taxi nous dépose à une centaine de mètres de l'hotel, car la rue est interdite aux voitures. À peine descendus du taxi, un essaim de rabatteurs essayent de nous emmener vers leurs hôtels. Nous avons beau leur dire que nous avons déjà une réservation, ils insistent alors nous les ignorons tant bien que mal.

À l'entrée de la ville, Hugues reçoit une fleur d'un gars. Il refuse, mais le gars lui explique que c'est gratuit et que la tradition veut que tout nouveau visiteur jette une fleur dans le lac sacré.

On nous amène près du lac avec nos gros sacs et nous devons enlever nos chaussures pour l'approcher. Nous aurions dû nous en douter, il ne s'agit pas de simplement jeter les fleurs dans l'eau, ce serait trop facile. Nous devons nous asseoir en tailleur le long de l'eau, séparés l'un de l'autre, chacun devant un gars (la vingtaine, lunettes de soleil dans les cheveux, tout à fait un look de prêtre). Il commence un petit rituel qui nous permettra de recevoir un bracelet pour pouvoir circuler librement dans Pushkar sans nous faire aborder et d'entrer gratuitement dans les temples. N'importe quoi ! Maintenant, comment se sortir de cette situation ? Parce que le gars est en train de faire un calcul savant avec le nombre de membres de notre famille et notre âge pour déterminer le montant magique dont nous allons devoir « faire don à Pushkar et ses temples » pour recevoir ledit bracelet.

Pas question de refuser, le gars commence à se fâcher et devient agressif quand on ne lui propose « que » 80 roupies. C'est ça ou rien, et ça n'a pas du tout l'air de lui plaire, commençant à nous insulter en disant que nous ne vivons que pour l'argent (C'est lui qui dit ça ?) et que Dieu nous regarde et nous punira. Il prend l'argent et c'est avec mépris et haine qu'il nous regarde quitter les lieux. Quel accueil !

Pendant le « rituel », on nous a peint une tache rouge sur le front. C'est donc avec cette marque de pigeon que nous allons jusqu'à notre hôtel, sous le regard des passants. Nous l'effaçons vite avant d'entrer dans l'hôtel.

Nous sommes tous les deux blessés, humiliés et stressés comme sortant d'une agression et devons faire un effort pour nous calmer. Difficile d'être de nouveau calmes et sereins après ce qui vient d'arriver, surtout que nous sommes fatigués du voyage et du lever à l'aube.

L'hôtel est très joli. Ses murs bleu pâle entourent une cour intérieure et une terrasse surplombe le lac et offre une vue panoramique sur ce lieu magnifique. Notre chambre n'a pas de salle de bain, mais est très chouette et donne également sur le lac.

Nous sommes affamés. Nous allons souper au Raju Terrace Garden, à deux pas de l'hôtel et à nouveau conseillé par Lonely Planet. C'est une terrasse paisible donnant sur le lac. Le serveur est accueillant et la nourriture est à la hauteur. Enfin, nous arrivons petit à petit à nous détendre et à oublier l'accueil auquel nous avons eu droit.

Un couple d'Australiens soupe à une autre table et ils engagent la conversation. Le courant passe bien et très vite, nous les trouvons sympathiques. Nous expliquons notre voyage à Brad et Ruth et ils nous invitent tout de suite chez eux quand nous leur apprenons que nous allons à Sydney. Ils habitent à Newcastle, à une heure et demie en train de Sydney. Ils nous proposent de venir loger quelques jours chez eux et de nous faire visiter les environs. Ils sont vraiment très sympa.

Après le souper, nous nous baladons ensemble dans la rue marchande. En marchant, nous partageons nos (més)aventures respectives en Inde et c'est chouette de se rendre compte que nous ressentons les mêmes choses. Eux aussi se sentent mal à l'aise avec tous ces gens qui essaient d'aborder les touristes. Ce n'est pas dans leur nature à eux non plus d'être méfiants et d'ignorer les gens qui interpellent les passants.

Nous les quittons après notre balade. Ils partent tôt le lendemain matin. Nous ne les reverrons donc plus avant notre voyage en Australie. Dommage.

Ça nous a vraiment fait plaisir de rencontrer des chouettes gens, surtout après ce qu'il nous est arrivé. Brad et Ruth ont d'ailleurs eu droit au même traitement et ne se sont pas non plus laissé faire. C'est complètement détendus que nous allons enfin nous coucher.


Merde alors!

Heh ben! Ils y vont fort ceux là!
Ils ont de la chance que j'y suis pas pour leur botter les fesses à ces zigotos qui essaient d'arnaquer ma famille! NON MAIS!

Moi aussi j'aurais accepté gentillement sans me méfier en me disant qu'ils faut être ouvert aux traditions, un peu tout essayer. Mais là effectivement, il faut constamment se méfier, refuser les invitations.
Apparemment ils sont toujours à l'affût des gentils touristes pour se jouer d'eux et leur soutirer du fric! Ils sont pas génés!
Je comprends que vous vous soyez sentis mal après ça!
Vous voulez boire la culture d'un pays où vous avez choisi d'aller car il vous intéresse, et ils vous arnaquent, vous prennent pour des cons et ne sont même pas reconnaissants du fait que vous veniez visiter leur pays!
Quels nazes!
Heureusement que vous rencontrez des gens bien aussi.
Continuez à vous méfier, et surtout, vous n'avez rien à vous reprocher si ça se reproduit!
Ce sont eux qui sont fautifs! Vous avez été bien bons de leurs laisser des sous, et en plus ils vous râle dessus! Pffff, je suis révoltée.

Moi, je vous aime.


pour 1,5 euro ils pouvaient bien essayer, non?

oui enfin en même temps eux ils vivent du tourisme et de ce qu'ici on appelle leurs "arnaques". Mais bon, 80 roupies ça fait tout de suite 1,50 euros. Qu'est ce que ça représente cette somme pour nous? et pour eux, ça représente quoi?

Pensez à Ali qui n'a qu'un mois pour voir sa famille par an et à tout ce que vous avez.

Alors oui, ces mecs ont essayé de vous arnaquer, comme on peut avoir envie d'arnaquer nos profs en secondaires qui arrivent en classe et se croient tout permis... Il faut bien se dire que c'est l'impression qu'ils ont, que les occidentaux les regardent de façon "exotique" et ils jouissent de les entuber... n'ont ils pas raison finalement d'essayer? Après tout, quel bonheur vous avez de vous retrouver entre occidentaux, non? ... eux aussi ont peut-être envie d'être entre indiens, sans que personne ne vienne prendre des photos d'eux...

J'sais pas... je suis en pleine phase de réflexion...


UN COPAIN ???

... Moi aussi, j'aime bien réflechir !!!!!!

signé : anonymous machous !!!


I'M HERE!!!!!

Aprés de multiples déboires informatiques, nous voici !!!!! Et oui, c'est la troisième fois que mamie retape le texte (quelle idiote tsiii..., elle m'énerve!!!).Donc! Excusez-nous pour cette absence mais il à fallu que je remets les pendules à l'heure à la maison. J'ai dus rappeler à mamie que son rôle premier sur cette terre etait " mon bien-être " et rien d'autre ! Je me sentais un peu délaissé ces derniers temps...alors j'ai sorti ma panoplie du "pauvre petit orphelin abandonné , malade et affamé "(hihihi) et autant vous dire que tout est très vite rentré dans l'ordre ! Pushkar , Euh...oui ! Pas facile de se rendre compte sur des photos, mais( quand même) vous avez trempé vos orteils dans les eaux sacrées du lac, dans lesquelles les cendres de GANDHI on été dispersées! Pour des babas cool, ce n'est pas rien!!! Donc, quand du stress arrive...,tentez de vous isoler (euh...) pour remettre les choses importantes à leurs places. Respirez un grand coup, et surtout, dites vous que la vie est belle pour vous deux " ET QU'ON AIMERAIS TOUS ÊTRE A VOTRE PLACE "!!!!! Enfin!...Tous!...Là, je crois que mamie s'est laissée emporter par sa vision personnelle de la situation, parce que ma situation à moi, elle me convient bien mieux que la vôtre (c'est moi qui dors dans vos vestes, qui me réchauffe dans votre belle, que dis-je, dans MA belle couette bleue...).M'enfin, je dois reconnaître que vous me manquez beaucoup!( J'en aurais presque le goût du poulet ou du thon qui m'en tombe) Mais bon! Faut pas rêver non plus! Je ne suis pas près de passer au "maquereau biotisme"(hihihi),je déteste le changement. (signé) machmalo et sa mamie!.